"KAISAPOLYBLOG" " BLOGGLOBTROTTEUR "

RDC: BOLOWA BONZAKWA COUPE LE MICRO

BOLOWA BONZAKWA

Ce sont des fleurs tardives que nous sommes obligés de poser sur cette grande figure de la Radio Télévision congolaise. L'animateur endiablé par excellence vient de tirer sa révérence, il raccroche et coupe le micro et c'est désormais en différé que nous allons nous remémorer, nous régaler avec des centaines d’œuvres théâtrales dont il est le réalisateur incontesté. Il est sûre et certain que les polythèques des maisons de radio et Télévision conservent des œuvres de ce réalisateur hors du commun belles réalisations qui ont servi de leçons de savoir vivre, des œuvres du moralisateur et grand pionnier de la Radio et télévision qui ont eu pour but d'éduquer des masses et de dévoiler des agissements inciviques d'une société portée sur le gain, concentrée sur le matérialisme, la magouille, la mauvaise gouvernance et l'exploitation des :"sans dents" qui constituent la grande majorité des populations dont nous faisons parti. La renommée Bolowa Bonzakwa, ce géant du théâtre de vie avait, depuis des lustres, dépassé les frontières de la RDC pour atteindre, se rependre sur  l'Afrique. entière. C'était un ami, nous nous admirions réciproquement dans ce beau métier qui a occasionné le croisement de nos routes. Bolowa Bozakwa avait l'excellence d´´égrainer la joie, le bonheur de rire, il était d'une jovialité naturelle, chic, sympa-chic, il n'était point effleuré par le vieillissement physique ni spirituel, jusqu'à ce départ brusque, il restera toujours jeune pour les jeunes ce prêcheur marital de l'art de  cohabitation entre l'homme et la femme, 

                                                                                                                                                                                       

 

A Dieu Excellent Confrère et Ami!

Kaisa Ilunga

Posté par kaisa_ilunga à 16:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

 

Nicolas Sarkozy condamné à 5 ans

d’inéligibilité en correctionnelle

20 septembre 2016

 

 

 

L’info est pour une fois véritable, voir les révélations de Mediapart, la décision devrait tomber demain.

Pour une fois, la justice aura été prompte. Il faut dire que les juges avaient hâte d’en découdre. Le tribunal correctionnel, a rendu son verdict dans le cadre de l’affaire Bygmalion ce matin. Nicolas Sarkozy est donc reconnu coupable d’abus de confiance, de détournement de fonds, de piquage de pognon à des petites vieilles qui perdent la boule et d’être un populiste de la pire espèce. Sa peine : 5 ans d’inéligibilité. Même si le premier intéressé compte faire appel, ce jugement semble sonner le glas de sa carrière politique. Une carrière déjà tellement entachée qu’on n’imagine pas l’ancien président se remettre d’un tel affront. Bien qu’il ne se soit pas encore retiré de la course des primaires à droite, ses adversaires le considèrent déjà comme politiquement mort.

François Fillon a été le premier à réagir : « Qui imagine, l’espace d’un instant, le Général De Gaulle condamné à 5 ans d’inéligibilité ? Le candidat Sarkozy fait honte à son parti et à son pays !». Nadine Morano, dont on attendait le soutien pour son ancien Mentor, est encore plus sévère : « Bon débarras, ce type n’a décidément pas la carrure pour nous protéger des Musulmans ! Je demande l’annulation des primaires !» Une décision qui ne laisse donc personne indifférent à droite puisque la décision du tribunal n’empêche pas le candidat Sarkozy de se présenter à la primaire. Ce dernier, dénonçant quant à lui un acharnement politique : « Il est clair qu’on cherche à m’empêcher de dénoncer l’arnaque du réchauffement climatique. Et notamment le fait que si les températures ont plus augmenté en 100 ans qu’au cours des 25 000 dernières années, ce n’est pas la faute de l’être humain. Ou encore que le burkini est la seule vraie préoccupation en ce 21e siècle !»

D’un autre côté, le président Hollande se frotte les mains, lui, qui peine à remonter dans les intentions de votes, se réjouit de voir ses adversaires ensevelis par les affaires. Enfin, celle qui pourrait à nouveau tirer les marrons du feu est Marine Le Pen : « Une preuve encore que le système est corrompu. Nicolas Sarkozy n’a aucune légitimité. Si je suis élue, je veillerai à ce qu’il soit déchu du titre de Président de la République et de sa nationalité ! »

Dans une période tourmentée, voilà une décision qui ne fera qu’aggraver encore plus la défiance du peuple à l’égard de la classe politique.

Posté par kaisa_ilunga à 01:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un Commandant non galonné, chasse d'un colonel dans le désert "VISIODIO"

Quand David Pujadas accuse Nicolas Sarkozy d'avoir fait tuer Mouammar Kadhafi !

Posté par kaisa_ilunga à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

RDC: Vision futuroscopique Septembre Décembre des Cendres!

Le gouvernement congolais, se trouve à cheval entre deux après élections: La Congolaise de Denis Sassou Nguesso et la Gabonaise de Ali Bongo, toutes deux précédées par celle, Burundaise de Kurunziza.

À l'heure de l'échéance, il jouera à la prolongation, soit, continuer à s’asseoir sur couronne d'épines?

Kabila , à cheval entre des modèles, d'élections:La Congolaise, de Denis Sassou Nguesso et la Gabonaise de Ali Bongo, toutes deux précédées par celle, burundaise de Kurunziza.

À l'heure de l'échéance, sans élection, prolongation par défaut, soit s'asseoir sur une couronne d'épines.

Après échec du dialogue, imposer le monologue des armes sur toute l'étendue de la République embrasée?

Septembre et Décembre sonnent le glas des cendres, des flammes des révoltes difficiles à éteindre.

Quelles sont les alternatives d'une sortie honorable après un carnet de chasse riche en éliminations et tortures?

Aucune si ce n'est tenter un forcing de prolongation pour raison de rattrapage mais en vérité, le gain de temps est le but à poursuivre qui conduirait à l'équation contraire au souhait "Wumela" d'une "durée" indéterminée!

blogofort en rédaction...

 

Posté par kaisa_ilunga à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'Ange éseulée

Elle est montée timidement sur scène, incertaine de vaincre le trac,

de convaincre par la chanson et rien d'autre.

Encore méconnueelle, la chanson était enfouie dans son joli cou de girafe couvert d'un collier-serpent,

Elle avait tout d'une déesse se nourrissant de caresses

Tandis que sa chanson devait , par la même, la berçait

Après les présentations, elle s'est mise à égrainer des paroles d'une chanson d'outre tombe

Réellement triste, mélancolique elle était au bord du désespoir

Meurtie, sensible, pleurant son chagrin d'amour à gorge délployée

Puis soudain, elle disparue dasns son imploration, elle sortie brusquement de son corps,

toute ton son âme s'envola au loin telle un essaim d'abeilles cherchant

pour patauger dans son malheur, un paysage sans eaux ni amour mais, comment était-ce

encore possible qu'elle vibre et pleure sa dure traversée d'un désert de chagrin, ce fut une

une chanson , une lamentation contre une certaine nature injuste si injuste qu'elle l'a privé

de sa raison de vivre, sa moitié gisant là , inerte, assassiné par une sorte de, de, de,d’excès

de bonheur d'aimer intensivement au point de s'en étrangler. Esseulée, elle va le réanimer à

l'aide de son hymne.

Posté par kaisa_ilunga à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Futuroscopie: Analyse sentinelle

 
La Futuroscopie
La Futuroscopie dit que cette planète est la notre et que tous les faits, gestes, actes nocifs, criminels se déroulent sous nos regards, se commettent sous nos yeux passifs alors que nous nous devons de prévenir, de dénoncer , d’empêcher la supercherie criminelle des bandits et politiques véreux car cette planète est notre.
kaisa ilunag Fondateur de la Futuroscopie