Un accord a été trouvé entre la femme d'affaires angolaise et la banque espagnole CaixaBank pour la cession de ses parts dans la banque portugaise Banco BPI. Cette dernière est l'actionnaire majoritaire de Banco de Fomento Angola, la troisième banque en termes d'actifs du pays d'Afrique australe.

 Le groupe espagnol CaixaBank a annoncé ce lundi avoir trouvé un accord avec Santoro Finance, un holding d'investissement contrôlé par Isabel dos Santos, pour le rachat de sa participation (18,6 %) dans le groupe bancaire portugais Banco BPI. Les détails financiers de l'opération seront publiés ultérieurement.

 L'accord annoncé entre CaixaBank et Isabel dos Santos intervient après plusieurs mois de négociations difficiles entre le groupe espagnol, qui détient 44 % de Banco BPI, et la milliardaire angolaise.

Enjeu des discussions : les actifs africains de Banco BPI

L'enjeu principal des négociations concerne les actifs africains de Banco BPI, principalement sa participation (50,1 %) dans le groupe angolais Banco de Fomento Angola - le reste du capital (49,9 %) est détenu par l'opérateur télécoms angolais Unitel.

 La banque portugaise est tenue, en vertu d'une requête de la Banque centrale européenne, de réduire son exposition sur le marché financier angolais, jugé risqué. Les précédentes tentatives de cession n'avaient pas pu aboutir jusqu'à présent, en raison notamment de l'opposition d'Isabel dos Santos.

La milliardaire angolaise (sa fortune est estimée à près de 3 milliards de dollars par le magazine américain Forbes) avait proposé, en février dernier, de racheter 10 % des parts de Banco de Fomento Angola auprès de Banco BPI à travers Unitel, dont elle détient 25 %. Une proposition qui avait été rejetée par Banco BPI.

En rachetant les parts d'Isabel dos Santos, Caixabank disposera d'une majorité de Banco BPI et pourra procéder, in fine, à la cession de Banco de Fomento Angola.

Plutôt qu'une cession directe à Unitel des parts de Banco BPI dans Banco de Fomento Angola, cette dernière devrait être introduite sur la Bourse Euronext Lisbon, au Portugal, selon l'agence Reuters.

Troisième banque de l'Angola

Créée en 1990 et basée à Luanda, Banco de Fomento Angola dispose d'un réseau de près de 140 agences à travers l'Angola. Fin 2015, son total de bilan atteignait 1 229 milliards de kwanzas (8,27 milliards d'euros), contre 1 208,88 milliards de kwanzas fin 2014, pour une perte d'exploitation de -41,11 milliards de kwanzas (-276,66 millions d'euros).

 Fin 2014, Banco de Fomento Angola était la troisième banque du pays d'Afrique australe en termes d'actifs, derrière Banco Economico (ex-Banco Espirito Santo Angola) et Banco Angolano de Investimentos, selon le dernier classement des banques africaines de Jeune Afrique.

Fille aînée du président angolais Eduardo dos Santos, Isabel dos Santos est l'un des investisseurs les plus puissants de la place de Lisbonne. Elle détient des participations dans l'énergie, les télécoms et la finance au Portugal et en Afrique lusophone. En Angola, Isabel dos Santos contrôle notamment 43 % de Banco BIC SA, filiale de Banco BIC Português et 5e banque d'Angola en terme d'actifs, rapporte Bloomberg.

Joël Té-Léssia



Source : JeuneAfrique.com

 


Read more at http://www.black-feelings.com/accueil/detail-actualite/article/la-milliardaire-angolaise-isabel-dos-santos-cede-sa-participation-dans-le-portugais-banco-bpi-jeuneafriquecom/#it1qWiiTXT0hu6R4.99