La RDC en ébullition avant les élections

 

 

Tous les regards sont tournés sur la RDC en plein cœur, au centre de l'Afrique. Il y a pour l'heure, plus de questions que de réponses, lesquelles réponses ne tarderont pas à émerger du chaos qui tourne autour d'une et une question, à savoir:" l'actuel Président jouera-t-il les prolongations ou, toutes cartouches argumentaires épuisées, il s'accrochera à une fine corde qui veut qu'il garantisse une paix qui n'a jamais existé d'ou, son maintient en place soi disant pour assurer une transition au prochain vainqueur d'élections qui n'échapperont point à la tricherie?

à la question posée à un confrère journaliste qui a pignon sur la place de l'actualité politique Congolaise il me répondra par écrit en ces termes que je me permet de copier et de coller pour vous:

 

" L'affaire est dure. Il y a à boire et à manger dans ce dossier!Une véritable équation à multiples inconnues.Trop d’intérêts divers et divergents de tous ordres. Trop de tireurs de ficelles en externe et en interne. écheveau difficile à démêler tellement la donne est compliquée"

Il y aura ce qu'il y aura en désordre, dans une invective à la congolaise, les occupants hors mandat en coalition nébuleuse joueront sur le nombre et le doigt sur la gâchette. L'opposition coalisée, fragilisée par des divisions, infiltrations, aura bien du mal à s'imposer. Les élections avec ou sans Kabila, Les élections sans la candidature Kabila, la transition sous Kabila? 

Autant de questions sans réponses qui donneront lieu à un dérapage, un chaos qui profitera à celui qui occupe toujours et encore le siège présidentiel!

Bien entendu, parce que le changement profitera à certains et non à tous, la question est débattue hors de frontières de la RDC par ceux qui exploitent les terres de ce géant grenier. Dans ces milieux de la haute magouille financière, seul l'argent compte, l'exploitation des mines et l'extraction en tonne des minerais sont les objectifs premiers qui n'ont rien à "foutre" avec des querelles intestines de changement ou de démocratie...ici, il est de de règle que tout désordre, profite au pilleur et ce, en complicité avec le gouvernement en place dont le maintien est souhaité. Cela dit, il y a trop d’intérêts en jeux, trop à perdre d'assister à un changement de régime qui remettrait en question des accords, des contrats d'extractions de minerais, des sommes colossales déjà versées aux commissionnaires Congolais en poste au gouvernement si ce n'est en commençant par la tête et famille, la question du changement se traite en dehors des frontières de la République.

Bien entendu, tous les acteurs suivent attentivement les révoltes, les marches de protestations et autres, les infiltrent afin de faire dévier, détourner des objectifs en y injectant, propagandes et argents ...

 

Affaire à suivre!

 

Blogglobtrotteur